Années 2000 - Ere de l'expansion géographique

Runes Stark rencontre des clients à Nybble

A la fin de 2006, Väderstad acquis 49% de part de la société canadienne Seed Hawk, fabricant leader en semis direct. Väderstad est responsable de la commercialisation des semoirs en dehors du continent Nord-Américain à l'exception de quelques Etats canadiens.

Dès le printemps 2007, les premiers semoirs Seed Hawk arrivent en Australie, Ukraine et Russie.

Nouvelle technologie avec Seed Hawk

Les machines Seed Hawk sont destinées aux grandes exploitations agricoles, qui ont besoin de grandes machines, jusque 27 mètres de largeur de travail et des trémies de 27 m3.

Avec Seed Hawk, la famille de produits Väderstad s'est considérablement élargie. Maintenant, Väderstad possède un large éventail d'outils de travail du sol et d'ensemencement, adaptés à tous les itinéraires culturaux, du labour conventionnel au semis direct. Cette gamme de produits étoffée répond aux exigences et besoins de petits producteurs, mais aussi aux plus grands.

Des bureaux en Pologne et Hongrie

Pendant la période 2003-2007, Väderstad-Verken a lancé et achevé plusieurs projets de construction en Suède et dans les pays où l'entreprise compte ses filiales.
Les filiales polonaises et hongroises ont acquis de nouveaux locaux. En Pologne, le site choisi se trouve à l'Ouest de Poznan, à proximité de l'axe principal allant de Varsovie à Berlin. Le site a notamment été choisi en raison de sa proximité avec les clients actuels de Väderstad.
 
Le siège en Pologne, est une petite "copie" du siège social suédois, à Väderstad.
En Hongrie, un site a été acquis à environ 40 km au sud de Budapest, à proximité de l'A7, un des axes routiers les plus importants du pays. Ici aussi, le choix du site s'est fait en fonction des clients. Ces locaux ont été conçus afin de disposer de suffisamment d'espace pour la technique, les pièces détachées et l'administration.

Väderstad's office in Poland, a small copy of the main office

Väderstad en Pologne

Sièges polonais et hongrois

En ce qui concerne l'agriculture, l'Arabie Saoudite n'est pas le premier pays auquel nous pensons. Cependant, Väderstad a vendu environ 100 machines à ce jour dans ce royaume pétrolier, principalement des semoirs mais aussi des Carrier. “Tout est irrigué en Arabie Saoudite. Sans irrigation rien ne pourrait pousser, mais l'eau est un produit rare. Il y a un débat pour savoir s'il est vraiment justifié d'utiliser des grandes quantités d'eau pour l'agriculture là-bas,” explique Christina Stark, qui a visité le pays en 2007.

En Arabie Saoudite, la luzerne, le blé et le maïs sont cultivés. Il y a également de grandes exploitations de dates et d'olives.  

Rapid in Africa

Le Rapid a une bonne réputation, même au Soudan

Nouvelle filiale en Ukraine

En 2006, une nouvelle filiale est ouverte en Ukraine. Le pays, avec presque 40 millions d'hectares cultivables, est susceptible de devenir un marché important. La filiale comporte actuellement 13 salariés. Un certain nombre de machines ont déjà été vendues en Ukraine et beaucoup de machines d'occasion Väderstad sont utilisées dans le pays. Les machines d'occasion sont majoritairement importées depuis les pays de l'Europe de l'ouest par les agriculteurs qui s'installent en Ukraine.

Nouvelle filiale en Russie

"C'est notre 12ème filiale. La Russie connait une croissance de marché plus rapide, il est important d'avoir une présence sous notre propre contrôle. La nouvelle filiale sera dans le sud de la Russie dans la ville de Krasnodar. Notre importateur russe, Ekoniva n'est pas présent dans cette zone. Un établissement dans la région de Krasnodar renforcera et étendra notre présence en Russie", déclare Johan Orrenius.

Bons sols et un climat favorable en Russie

La région du Krasnodar, considérée comme l'une des principales zones céréalières, présente les avantages d'avoir de bons sols et un climat favorable. La région, de la taille de la Hollande et du Danemark, représente 3% des terres cultivables en Russie mais est responsable de 60% de la production d'oléagineux du pays.  La ville de Krasnodar, d'environ 635.000 habitants, abrite la seule Université agricole de Russie. 

"Nous savons déjà que notre technique culturale - une combinaison de machine et méthode culturale - a beaucoup de succès. La grande qualité de nos machines aura une longue durée de vie dans les énormes exploitations du sud de la Russie" explique l'optimiste Johan Orrenius.