Travail ultra-superficiel

Travail ultra-superficiel

Le travail ultra-superficiel est une pratique de travail du sol qui coupe complètement tout la surface du sol à environ 2-3cm de profondeur. Un outil fonctionnant à faible profondeur a besoin d'une vitesse relativement élevée, afin d'effectuer une découpe complète.

Pourquoi le travail ultra-superficiel a été inventé ?

Ces dernières années, la nécessité de travail du sol superficiel a augmenté suite à plusieurs facteurs :

  • Augmentation des repousses de colza. 
  • Augmentation des mauvaises herbes résistantes aux herbicides.  
  • Augmentation de couverts végétaux. 
  • Augmentation des problèmes de pyrale du maïs.

Les bénéfices pour l'utilisateur

Le travail ultra-superficiel augmente l'hygiène du sol, laissant un champ propre après la moisson. Les graines germent grâce au soleil, et se situent généralement à très faible profondeur. L'enfouissement en profondeur de telles graines entraîne souvent leur désactivation et deviennent des graines en dormance. Cela peut durer des années, comme avec le colza, qui peut germer après avoir été enterré 20 ans dans le sol. En attendant, ces graines agiront comme des plantes polluantes dans la nouvelle culture établie, et affecte le rendement potentiel. De nombreuses mauvaises herbes résistantes aux herbicides, posent également ce problème de dormance, réduisant également les rendements sur plusieurs campagnes.

Le travail ultra-superficiel du sol permet d'améliorer les résultats à moindre coût. Un sol moins retourné signifie moins de gasoil consommé. Travailler en fonction de la structure agronomique du sol permet d'abaisser le coût en intrants de produits chimiques et améliore l'hygiène du sol. De plus, le mulchage des résidus de culture augmentera la vitesse de minéralisation.

Avantages pour l

Historique

En 1999, Väderstad initie le travail superficiel du sol, visant à créer un faux lit de semences à une profondeur de travail de 5cm, en lançant le déchaumeur à disques : le Carrier. Grâce à la forme standard du disque, ce type de concept ne peut cependant pas effectuer une découpe complète à 5cm. Le travail ultra-superficiel est une nouvelle étape atteinte dans le travail superficiel.

En observant le marché, plusieurs solutions avec utilisation de dents sont disponibles. Celles-ci ont pour avantages de mélanger la paille, mais ne tolèrent pas de grandes quantités de résidus et leur vitesse de travail est limitée. En 2014, Väderstad a présenté le rouleau CrossCutter Knife, outil frontal ultra-superficiel, aujourd'hui en 2017, il est suivi par la nouvelle génération de disques : le CrossCutter Disc.