Processus de formation du sol

La structure d'un sol argileux est le résultat d'un certain nombre de processus différents qui, ensemble, donnent au profil ses caractéristiques. Le labour affecte également cette structure en le dérangeant à une certaine profondeur et en mélangeant les résidus de récolte.

Gel ou chaleur

Le gel ou le froid durant l'hiver et la chaleur en été ont le même effet sur le sol, le manque d'eau. Les deux processus sèchent le sol et quand le manque d'eau est là, les particules d'argile se collent les unes aux autres. Et cela créé mécaniquement des agrégats.

Chemical processes importance for the soil structure

Processus chimique

La matière organique, le fer, l'oxyde d'aluminium et l'oxyde de carbone stabilisent les agrégats en agissant comme liants. Dans un sol non travaillé, ce processus joue un rôle essentiel. Cependant un travail répété du sol diminue cette stabilité et dans les sols arables, la structure dépend plus de l'argile contenue et de l'activité biologique.

Vers de terre

Les vers de terre ingèrent les résidus végétaux et les mélangent au sol quand ils creusent leurs galeries dans le profil du sol. Leurs déjections servent d'adhésifs entre les particules du sol et augmentent la stabilité des agrégats. Les lombrics stimulent aussi les micro-organismes du sol ce qui en accroît la stabilité grâce à la production de mucus et d'autres composants liants.

Plantes

Les végétaux assèchent les sols par leur prélèvement d'eau de la même façon que le gel et la chaleur. L'assèchement du sol oblige les particules à se rapprocher entre elles et renforce les agrégats. Les racines des végétaux augmentent aussi le volume de matière organique dans le sol et laissent derrière elles des canaux. Surtout, cela signifie qu'une couverture végétale crée la structure d'un sol alors qu'une structure de sol nu, sans végétaux, se désagrège.

Drainage

Le drainage transporte ailleurs l'eau en surplus présente dans le sol et sèche ainsi le sol. Cette technique permet d'aider à l'amélioration de la structure du sol. Vraiment très peu de sols se drainent tout seul, c'est pourquoi le drainage est essentiel pour un séchage homogène du sol, une diminution de la compaction et de l'établissement précoce des cultures en automne et au printemps.

Matière organique et chaux

Le fumier, cultures intermédiaires, résidus de récoltes,... fournissent de la matière organique au sol. A court terme, cela augmente l'activité biologique et favorise l'épanouissement de micro-organismes du sol. A long terme, cela augmente la teneur en matière organique ce qui améliore la stabilité des agrégats. Un apport régulier de chaux améliore aussi la formation d'agrégats.

Machines lourdes

Sur les sols arables, le passage des machines lourdes cause souvent une compaction. Cette compaction a pour résultat de comprimer et d'éliminer les grands pores du sol. Cela empêche donc le transport rapide de l'eau et de l'air vers les racines. Le drainage est également entravé et il devient plus difficile pour les racines de faire leurs galeries à travers le sol.

En apprendre davantage sur le RexiusTwin.

Le résultat est le profil du sol

Tous les processus de formation de structures décrits ci-dessus, ont tous pour résultat la création d'un profil de sol qui souvent présente des agrégats plus fins en surface et plus grossiers en profondeur. Les processus sont dynamiques et par conséquent, la structure varie dans le temps. Pour les agriculteurs qui ont un regard vers le futur et qui envisagent une exploitation durable, il est important de comprendre la signification des facteurs qui régissent le processus de structuration, le diagnostic permet, assez facilement, d'avoir une image de la structure du sol.

Le labour affecte la strucure

Cultiver un champ affecte la structure du sol et le placement des résidus végétaux détermine un recours ou non à un travail conventionnel ou superficiel ou même un semis direct. La structure de la couche travaillée est souvent plus meuble alors qu'une couche plus dense est créée à la profondeur de travail. Cette couche plus dense se développe quelle que soit la technique de travail du sol utilisée, mais la profondeur où elle se forme varie. Il est important de varier la profondeur de travail du sol pour éviter la création de couches plus denses.

Lexique

Carbonates : le carbonate (CO32–) est un sel d'acide carbonique (H2CO3) souvent trouvé dans le sol sous forme de carbonate de calcium (CaCO3) et constitue également la base de la chaux, qui est du carbonate de calcium écrasé et mélangé.

Cultures intermédiaires : des cultures telles que les graminées, moutarde, trèfle,... sont semées entre les cultures principales (blé d'hiver, orge de printemps). Elles sont utilisées pour divers objectifs : réduire le lessivage de l'azote, augmenter le volume de matière organique, attirer les oiseaux et animaux...

Gel : l'eau du sol gèle quand la température baisse, ce qui est un avantage pour la structure du sol puisque le volume d'eau augmente lorsque la glace est formée et ce qui aère le sol.

Oxydes de fer et d'aluminium : composés chimiques de fer (Fe) et d'aluminium (Al) d'une part et d'oxygène d'autre part. Par exemple la rouille est un oxyde de fer.

Pores : ce sont les espaces, canaux et fissures du sol, qui sont remplis d'air ou d'eau en fonction de la teneur en eau du sol.