Compaction du sol

La compaction du sol entraîne la compression des pores qui doivent transporter l'eau et l'air. Cela entrave la croissance des racines et peut causer des carences en oxygène. Cette compaction peut donc entraîner une forte diminution du rendement.

La compaction du sol, par définition, signifie que la densité du sol augmente lorsqu'il est comprimé. En d'autres termes, le sol devient plus dur et chaque litre de terre pèse davantage lorsque les pores sont comprimés. Il est souvent facile de comprendre et mesurer les effets de compaction en regardant un pneu de tracteur rouler sur des sols affaissés en conditions humides.

Des racines entravées

La compaction du sol limite la croissance des racines et affecte leur résistance mécanique au développement de deux façons :

  1. Diminution du nombre et de la taille des grands pores, appelés macropores. Par conséquent, nous trouvons moins de pores de diamètre supérieur à celui des racines, elles ne peuvent plus se développer librement sans résistance mécanique.
  2. Augmentation de la résistance mécanique du sol en pressant les particules du sol plus étroitement les unes contre les autres.

 

Transport de l'eau réduit

La compaction du sol réduit également l'infiltration de l'eau dans le sol. Cela crée une saturation en eau des couches supérieures qui, à son tour, peut entraîner un manque d'oxygène pour les racines comme sur l'image ci-dessus. De plus, l'état d'aération du sol affecte la disponibilité de diverses matières nutritives, comme l'azote et le manganèse. En condition anaérobique, la dénitration peut être une cause de perte sévère d'azote sous forme d'oxyde d'azote ou d'azote gazeux dans l'atmosphère. La compaction du sol peut donc réduire la présence d'azote dans le sol.

Water transport restricted due to compaction

L'air essentiel : Valeurs indicatives de la porosité remplit d'air dans le sol. Plus de 25% d'air signifie une bonne aération. De 10 à 25% d'air peut entraîner des limites dans certaines conditions. Moins de 10% d'air est caractéristique de l'insuffisance d'oxygène.

Mesures correctives possibles

Pour éviter la compaction du sol, il est important d'effectuer des mesures correctives contribuant à l'amélioration de la structure du sol sur le long terme. Ces mesures incluent le drainage, le chaulage de la structure, le maintien d'une couverture végétale au sol et l'apport de matière organique extérieure. Ces mesures permettent d'assécher le sol et diminue la compaction en profondeur.

Le système cultural et le travail du sol sont aussi essentiels pour la compaction du sol. Le point le plus important à respecter est d'éviter un sol trop humide. Un sol sec est plus enclin à supporter des charges alors qu'un sol humide est comprimé pour une pression similaire. L'emploi de gros pneus ou de pneus jumelés, ayant une surface de contact plus grande permet d'alléger la charge. Comme le montrent les résultats du graphique ci-dessous, le nombre de passages est également important, de même que le maintien du poids total des équipements le plus bas possible.

Diagram soil compaction trials

Tests de compaction

Un essai (L2-7118) fait en 2000 à Önnestad, en Suède, a permis d'observer comment la compaction du sol avant le semis de printemps affecte le rendement de différentes cultures (orges, blé, avoine, betteraves à suces et pois). La compaction est le résultat de l'accumulation des passages avec une charge lourde sur la parcelle avant le semis :

  1. Semis sans compaction
  2. Un passage + semis
  3. Un passage de citerne à lisier + semis
  4. Trois passages de citerne à lisier + semis

 

Les résultats montrent que le rendement en blé, orge et avoine de printemps n'est pas affecté par une légère compaction, c'est-à-dire par un passage + semis. Contrairement au rendement de la betterave à sucre et du pois qui a diminué sous les mêmes conditions. Quand le degré de compaction du sol augmente, le rendement de toutes les cultures diminue. La culture la plus affectée est le pois, très sensible au manque d'oxygène.

Lexique

Dénitrification : la dénitrification est un processus qui se produit dans le sol à faible concentration d'oxygène, pour lesquelles les bactéries de dénitration convertissent le nitrate disponible par la plante (NO3) en azote gazeux (N2). Si la dénitrification n'est pas complète, du protoxyde d'azote (N2O), gaz à effet de serre puissant, se forme.

Pores : ce sont les espaces, canaux et fissures du sol, qui sont remplis d'air ou d'eau en fonction de la teneur en eau du sol.