Très bons résultats dans la parcelle du Record du Monde

Les 11 et 12 Avril, le Tempo Väderstad a établi un nouveau Record du Monde en semant 1240.59 ares en 24 heures, à une vitesse de 20-22km/h. Deux mois plus tard, le maïs semé a très bien levé dans les parcelles hongroise et les statistiques sur la précision de semis affichent des résultats impressionnants.

Gábor Szávay, le directeur de la ferme d'Enyingi Agrár Zrt, lieu du Record du Monde, est très optimiste sur les résultats.

Au total, la ferme représente plus de 17297 ares dont 9884 ares de maïs cette année. Après les semis en Avril, les conditions sont généralement sèches dans l'Ouest de la Hongrie.

"Je suis impressionné par les résultats accomplis par le Tempo Väderstad, le tout à grande vitesse. Malgré une météo difficile, les champs du Record du Monde sont les plus beaux de la région", explique Gábor Szávay, Directeur de la ferme de Enyingi Agrár Zrt, et ajoute :

"Normalement, les parcelles utilisées pour le record sont semées avec un semoir 12 rangs d'une autre marque, et nous avons besoin de 4 à 5 jours pour les finir. De plus, il n'apportait pas la même précision de semis que le Tempo.

Grande précision

L'Université de Gödöllő ont effectué les mesures d'espacement des plants, tout comme la profondeur de semis et rapporte un coefficient de variation de 24.3%.

"Il faut garder en mémoire que beaucoup de semoirs de précision du marché n'atteignent pas une telle précision, même en semant deux fois moins vite que le Tempo, recordman du Monde. Nous sommes vraiment ravis", commente Mattias Hovnert, Directeur commercial & marketing chez Väderstad.

Ces dernières semaines, l'Université a mesuré plus de 6800 plants dans les parcelles du Record du Monde.

"Nous avons analysé 6808 plants au total, parmi lesquels nous avons trouvé 24 doubles et 16 manques. Ces résultats sont très bons pour un semis à très grande vitesse dans un sol préparé superficiellement", explique István Bognár, professeur assistant à l'Université de Gödöllő.

Un double signifie que la distance entre deux plants est inférieure à la moitié de l'espacement moyen. Alors qu'un manque signifie que la distance entre deux plants est supérieure à 1,5 fois la taille de l'espacement moyen

Une émergence très homogène

En observant la profondeur de semis, les mesures faites par l'Université montrent des résultats réguliers. Globalement, la profondeur de graine ne varie que de 0,5cm à 6cm de profondeur. 

"Le résultat semble très bon et homogène sur l'ensemble des deux parcelles", commente Mattias Hovnert, de Väderstad.