Erosion

L'érosion des terres arables par l'eau et le vent peut transporter de grandes quantités de sol. Les végétaux ou les résidus végétaux en surface assurent une protection. C’est  pour cette raison que le travail simplifié du sol est une mesure de lutte contre l'érosion.

La couverture végétale constitue une couche de protection du sol qui n'est ainsi pas directement exposé aux effets de la pluie et du vent. Cependant, un sol travaillé et nu peut être sévèrement affecté par l'érosion par l'eau comme celui-ci :

Know How channel
Sur un terrain en pente, l'érosion par l'eau peut être sévère quand la pluie frappe le sol nu sans couverture végétale ou résidus végétaux en surface. Les particules d'argile entraînées par la pluie sont accompagnées de phosphore qui leur est lié et qui s'accumule au point le plus bas du champ ou est perdu par drainage.

et par l'érosion éolienne comme celui-ci :

Know How channel
Sur un sol nu, sec, l'érosion éolienne peut provoquer des dommages, parce que le vent fait rebondir les grains de sable qui fouettent les cultures émergentes. Comme le montre la photo, le lisier peut lutter contre l'érosion en liant le sol et en l'empêchant d’être emporté.

L'eau emporte le phosphore

De fortes pluies et une rapide fonte des neiges peuvent entraîner avec elles de la terre arable. Cette eau emporte des particules de sol, des matières nutritives et de la matière organique vers les eaux de surface. Les terrains en pente sont les plus affectés. Plus la pente est prononcée, plus l'érosion est forte puisque la vitesse de l'eau qui ruisselle augmente. Un doublement de la vitesse de ruissellement dans une descente signifie quatre fois plus de force érosive pour l'eau. Les pertes de phosphore (P) peuvent brusquement augmenter avec l'érosion par l'eau car la plus grande partie du phosphore du sol est liée à la surface des particules d'argile.

Des rebonds dus au vent

Le vent peut aussi déplacer des particules de la taille d'un grain de sable ou moins si le sol est nu et sec. La matière <1 mm rebondit sur la surface alors que la matière <0,1 mm peut être emportée librement par le vent. Des sols de loess se créent sous forme de dépôts laissés par le vent.

L'érosion éolienne peut être réduite en plantant des brise-vent, en ajoutant du fumier à la surface du sol et par des cultures de protection. Les vastes zones de prairie ouverte, par exemple aux USA et au Canada, sont sévèrement touchées par l'érosion éolienne.

Le travail simplifié apporte une aide

Diverses formes de travail simplifié sont recommandées et appliquées pour lutter à la fois contre l'érosion due à l'eau et l'érosion éolienne dans ces zones de prairie ou des régions arables en pente. Une moindre profondeur de travail signifie que les résidus végétaux s'accumulent dans la couche la plus haute du sol. Ceci augmente la quantité de matière organique dans cette couche ce qui, à son tour, améliore la stabilité des agrégats et rend le sol plus résistant à l'impact des gouttes de pluie et à l'entraînement du vent.

Si le terrain en pente est travaillé en profondeur, l'utilisation de la méthode de travail suivant le relief permet alors d'abaisser le risque d'érosion. Elle s’adapte à la topographie du terrain pour s'assurer que l'eau s'infiltre sur place et ne ruisselle pas le long des sillons.

La couverture végétales assure la protection

Les résidus végétaux laissés à la surface du sol sont un autre facteur renforçant la protection contre l'érosion par un travail simplifié. En général, les végétaux et les résidus en surface ralentissent efficacement le mouvement de l'eau et du vent. En termes purement physiques, une couverture végétale ou des résidus végétaux assurent aussi une protection active contre l'impact des gouttes d'eau sur la surface du sol, par exemple. Parmi les cultures usuelles, une prairie permanente assure la meilleure protection alors que les céréales n'offrent qu'une protection modérée. Les cultures en ligne, comme la betterave à sucre ou le maïs, laissent une partie du sol à nu et la protection est plus faible. La pire situation du point de vue de l'érosion est une terre mise en jachère sans culture et sans résidus laissés à la surface.

Dictionnaire:

Sol de Loess = poroussol poreux, déposé par le vent dont les particules sont souvent de la taille de celle du limon. On trouve des sols de lœss en Europe orientale et en Ukraine qui peuvent s'étendre sur une profondeur de plus de 100 mètres

Travail en profondeur suivant le relief = Travail en profondeur en suivant la topographie du terrain