Des investissements conséquents pour le futur

Väderstad poursuit ses investissements lourds visant à rationaliser et augmenter la productivité de  son usine pour répondre à une demande croissante. Un total de 150 millions de couronnes suédoises (environ 18 millions d’euros)ont été investis à ce jour. Ces investissements font partie de la stratégie de croissance de la société pour les années à venir.

Ces investissements consistent en  un nouveau centre de logistique interne, un nouveau robot de découpe laser 3D de grande capacité et de nouveaux équipements robotisés de soudage et d’usinage  des unités de semis pour le semoir de précision Tempo.

Invest in production
Pendant les congés d'été 2013, un robot de découpe laser supplémentaire sera installé pour travailler  par exemple des profilés d’acier profilé rectangulaires.

"C'est la première fois que la société investit aussi lourdement dans la production en une seule année. Les changements sont indispensables pour supprimer les goulets d'étranglement et satisfaire la demande en Tempo, ",  déclare Andreas Stark, directeur de Production chez Väderstad.

Invest in production
L’unité de semis du tempo est complètement robotisée, ainsi un robot approvisionne un deuxième qui soude puis un troisième ôte l’unité de semis « fraîchement » soudée qui subira ensuite d’autres usinages.

« Ces investissements comprennent un nouveau centre de logistique interne pour la production, un nouveau laser 3D pour la coupe des tubes, une mise à niveau du département peinture et un nouvel équipement automatique pour la soudure et l’usinage des  unités de semis des Tempo », explique Andreas Stark.
Le centre de logistique interne de 6 000 m2 est l’investissement le plus important en 2013. Le centre possède deux fois la capacité du système logistique existant.

Invest in production
Au début de l'été 2013, les travaux de construction seront pour le nouveau centre de logistique. Il sera en exploitation dès la fin de l'été.

Invest in production
Au début de l'été, le centre logistique sera équipé de palettes et convoyeurs pour une gestion efficace des pièces d’approvisionnement et du stockage des articles fabriqués en interne.

"Nous construisons pour l'avenir. Le nouveau centre peut fournir la production pour les prochaines années en marchandises achetées et en pièces que nous fabriquons nous-mêmes", explique Thomas Eliasson, responsable du projet pour la logistique.