Les années 60

Les débuts modestes

First workship with rigid harrow
On peut voir à l'arrière-plan le premier atelier qui fut plus tard agrandi. Pendant la période 1962-67, l'atelier s'étendit et occupa l'ensemble du bâtiment.

Fondée en 1962 par un agriculteur et sa femme, Rune et Siw Star, la société commença par la fabrication de machines destinées aux agriculteurs de la région et produites dans le petit atelier de la ferme familliale. L'exploitation agricole comptait alors une trentaine d'hectares. Runes Stark, fondateur de la société et père des actuels dirigeants était un agriculteur entrepreneur.

Du bois au fer

Rune Stark avait conçu et construit une herse rigide en profitant de l'expérience acquise au cours de ses nombreuses années de travail agricole. La herse qu'il a fabriquée dans sa grange utilisait pour la première fois de l'acier à la place du bois.

Crister 11 years driving the first harrow
Crister Stark, 11 ans, assis sur le tracteur de son père équipé d'une des premières herses rigides. 

“Construire pour durer

A l'époque, Rune réfléchissait beaucoup sur la manière de construire une bonne herse rigide. Le passage à l'acier à l'époque était une amélioration de la qualité drastique et une étape important vers l'agriculteur moderne. Rune Stark aimait construire des choses qui dure, il utilisait couramment l'expression « Construire pour durer ». A ce jour, la société garde cet axe de conduite.

Sticker from the 60s

C'est devenu une entreprise

D'autres agriculteurs de la région remarquèrent ce nouvel outil et son efficacité. Ceci amena des commandes pour la première machines. L'Atelier « Rune Starks Mekaniska Workshop » pour Väderstad Verken la première pièce à l'édifice de cette « succès story ».

Rune at his desk in 1967
Rune Stark en 1967 dans son nouveau bureau pas très luxueux. Une seule ligne de téléphone, occupé en permanence. Les bons clients envoyaient des télégrammes avec l'espoir de contacter Rune.

Expérimentation d'une nouvelle herse

Les tracteurs devenaient de plus en plus gros et étaient le plus souvent équipés d'un relevage hydraulique. Il devait donc être possible de l'utiliser pour replier le cultivateur lors du transport.

L'idée était ingénieuse et ils développèrent rapidement une herse à patins lourde à « ailes » pliantes pour un transport peu encombrant. Elle fut conçue pour être construite en acier carré, matériau inconnu de la plupart des gens.

Un prototype fut construit et un voisin, connu pour maltraiter son matériel, fut engagé comme conducteur d'essai. Les agriculteurs qui eurent la chance de voir cette création eurent cependant une réaction positive.

Whole company + skid harrow 1966
L'ensemble du personnel de la societé est réuni autour de la première herse à patins, appelée Väderstad Runner Harrow. Sa structure était unique en son temps et les agriculteurs suédois s'inscrivirent rapidement sur les listes d'attente pour l'acheter. La livraison demandait jusqu'à six mois. En partant de la gauche : Rune Stark, Sigurd Karlsson (« Klock-Sigge », l'homme à tout faire du coin), Roger Karlsoon (qui a hérité la plus grande partie du talent de son père Sigge) et Hans Rosander. La herse à patins avait une largeur de 4.2 mètres et comptait 39 dents.

Lancement du cultivateur

En 1968, Rune Stark lance le cultivateur qui fit sensation à maints égards. Les années qui suivirent, les agriculteurs se mirent à faire le pèlerinage de Väderstad.

Siw Stark préparait le repas pour les visiteurs et beaucoup commandèrent des herses. Au cours de l'hiver 1968-69, un chauffeur de taxi se fraya un passage à travers des amoncellements de neige dont les chutes avaient été importantes. Il brandissait un télégramme, tout comme dans les films, et Runes sortit à sa rencontre. Comme le téléphone à la maison était la plus part du temps occupé, Pehr Högfeldt de Mälardalens Lantmän envoyait un télégramme de commande de plusieurs cultivateurs pour le printemps.

Environ 40 cultvateurs furent fabriqués cet hiver-là.

Siw with Pyret
Siw s'est occupée depuis plusieurs années des paiements de l'entreprise et s'est occupée aussi de la facturation.

Les Conditions  “Stark” au commencement

Pour être honnête, Siw ne croyait pas trop au début à la herse rigide de Rune. Pourtant, elle s'est retrouvée entièrement plongée dans l'entreprise, malgré les mauvaises conditions économiques du départ et malgré le fait qu'elle devait en plus s'occuper d'enfants en bas âge.

“J'ai vu un cultivateur Egge, rouge et rutilant, notre couleur verte si ennuyeuse à coté ne ressemblait à rien. Rune pensait que la peinture ne revenait à rien. Rune pensait que la peinture revenait à gaspiller sans nécessité de l'argent et la vérité est que Rune ne m'a jamais réellement écoutée. De plus, nous n'avions pas d'argent en trop pour apporter des changement".

“J'ai commencé à noter les livraisons sur un calendrier ordinaire. Rune était payé comptant à peu près à chaque fois et c'était fantastique de voir nos finances s'améliorer. Tout a grandi, grandi et tout est devenu de plus en plus difficile. Souvenez-vous que j'avais en même temps trois petits enfants ».

Les premières années de l'entreprise, Rune Stark était connu pour n'être jamais là et difficile à joindre au téléphone. Son temps était pris par la fabrication et la livraison de ses machines de plus populaires. Siw Stark répondait souvent au téléphone. Parfois, c'était trop pour elle. Un jour, le représentant d'une grande firme mécanique du centre de la Suède appela. « Vous devez bien comprendre que nous ne pouvons pas construire des herses pour toute la Suède ! » hurla Siw, déboussolée par le problème de la livraison et presque en larmes.